Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Le conseil général adopte le projet de réaménagement des accès d’Álora et Ardales, doté de 350 000 euros

Diputación de Málaga
Actualité

Le conseil général adopte le projet de réaménagement des accès d’Álora et Ardales, doté de 350 000 euros

Le conseil général de Malaga a adopté un investissement de 350 000 euros pour l’aménagement des accès piétonniers entre les communes malaguènes d’Álora et Ardales et le Caminito del Rey.

Les travaux visent la remise en état du passage situé entre la gare d’El Chorro et le début du sentier compris dans le projet « Récupération du Caminito del Rey », un tronçon localisé dans la commune d’Álora.

Le projet concerne également l’accès piétonnier allant du parking de la zone quatre du camping d’Ardales jusqu’à l’entrée du petit tunnel piétonnier dans la zone de Gaitanejo qui connecte cette voie avec le Caminito del Rey, sur la commune d’Ardales.
« Ces interventions sont le complément nécessaire d’un projet ambitieux qui se révèlera être un important moteur pour le tourisme de nature de la province en général, et des communes adjacentes en particulier », a déclaré Francisco Oblaré, le vice-président du conseil général.

Le « Plan Spécial du Caminito del Rey » est une initiative commune du conseil général et des municipalités d’Ardales, Álora et Antequera, qui comprend différents projets - pour un budget total de 11 586 040 euros - « destinés à convertir le site en un produit touristique complet, unique, insolite, différent et de grande qualité », a expliqué Fran Oblaré.ç

Ce plan spécial est composé de trois phases et sera complété par la réhabilitation de la passerelle, dont les travaux ont déjà commencé grâce au budget de 2,24 millions d’euros débloqué par le conseil général, et dont l’inauguration est prévue pour le premier trimestre 2015. Il prend en compte les interventions indispensables pour que le Caminito del Rey et son environnement puissent accueillir le nombre croissant de visiteurs qui ne manquera pas de venir découvrir le site une fois inauguré le chemin aérien au-dessus du défilé.
Le nouveau pont, quant à lui, sera composé d’une structure métallique suspendue, construite parallèlement à l’ancien ouvrage qui conservera sa place originelle et restera le témoignage vivant de l’archéologie industrielle de l’époque.

Son armature sera ancrée à la paroi rocheuse et formée par une série de sections vissées les unes aux autres. Câbles et caténaires lui apporteront fixations et équilibre, offrant de cette façon un accès piétonnier pratique et sans danger.

Le parcours définitif, de six kilomètres environ, devrait s’effectuer   approximativement en une heure et demie. La réhabilitation de la passerelle, et de ses alentours, rendra plus aisée la circulation des personnes, et la promenade sur le sentier, qui devra se réaliser dans son intégralité à pied, sera complètement sécurisée.

Le chantier de réhabilitation du Caminito del Rey a commencé le 13 mars dernier avec une technique similaire à celle utilisée par les employés de la Sociedad Hidroeléctrica del Chorro entre 1901 et 1905 pour construire la passerelle. Elle n’était alors qu’un modeste chemin de service, qui obtiendrait sa dénomination actuelle après le passage du roi Alphonse XIII en 1921, venu inaugurer le barrage du Comte de Guadalhorce.

Les ouvriers y travaillent donc suspendus aux parois du défilé pour installer les éléments de bois de la passerelle et les fixer à la roche. L’entreprise adjudicataire des travaux, Sando, utilise également des hélicoptères pour transporter les matériaux dans les zones difficiles d’accès et pour en retirer les décombres et les déchets.

Le sentier aérien, d’une longueur d’1,2 kilomètre, est rénové avec des poutres et de planches de bois et des ancrages métalliques vissés dans la roche. Certains tronçons auront un sol en verre permettant aux visiteurs de voir le défilé sous leurs pieds. Des guérites de contrôle, qui serviront de porte d’entrée et de sortie pour les visiteurs, seront également construites aux extrémités du chemin, dans les communes d’Ardales et d’Álora.